Tour Jérusalem

La tour Jérusalem est le bâtiment le plus ancien du complexe architectural "Palais Walderdorff" et compte parmi les édifices médiévaux les plus importants de Trier (Trèves). Le bâtiment faisait partie de l'ancienne "Curie Jérusalem", plus tard disparue. Le nom "Jérusalem" est courant depuis le haut Moyen-Âge, cependant personne ne connait ni son origine ni sa signification.

La tour Jérusalem fut érigée au 11e siècle. Au Moyen-Âge, il y avait à Trier (Trèves) comme dans de nombreuses autres villes d'importance, par ex. à Ratisbonne (Regensburg) et à Metz, plusieurs tours similaires d'habitation et de défense, la plupart datant des 11e et 12e siècles. À Trier (Trèves), neuf de ces tours sont connues grâce aux écrits et aux vestiges historiques, on peut cependant supposer qu'il y en avait davantage. La tour Frankenturm dans la rue Dietrichstrasse est l'un des rares édifices de cette sorte qui soient bien conservés.

On doit se représenter les tours médiévales d'habitation et de défense comme constituant les centres d'une importante cour fortifiée. Ces sites, qui étaient habités par des familles de la couche dominante de la ville ainsi que par des chanoines de la collégiale ou de la cathédrale, comportaient en plus des pressoirs, des greniers, des étables et certainement encore d'autres bâtiments. Lors de fouilles archéologiques en 1998, on a pu déceler plusieurs bâtiments annexes dans la cour du Palais Walderdorff. Ils étaient construits en colombage et possédaient des fondations en pierre.

Les tours d'habitation et de défense de Trier (Trèves) ont été pour la plupart érigées à partir de la récupération d'éléments antiques. En outre, il y a eu imitation de technique de maçonnerie antique car on retrouve aussi à la tour Jérusalem les interlignages de briques typiques dans les édifices romains. À l'époque romaine, celles-ci servaient de couches de compensation. Au Moyen-Âge, les briques - uniquement posées à l'avant - faisaient seulement fonction de décoration. A l'origine, la tour avait une hauteur de quatre à cinq étages et se finissait en créneau. Au cours du temps, la tour Jérusalem a été beaucoup transformée. Après la démolition en hauteur de un ou deux étages, la partie est orientée cour fut de nouveau enduit et de grandes fenêtres furent aménagées.

Lorsque, dans le cadre de la restauration, l'enduit fut ôté sur cette façade comme à l'intérieur, sont apparus des niches et des arcs de fenêtres médiévaux, des fentes et œil de bœuf ainsi que des vestiges de voûtes. L'ancienne entrée à l'étage supérieur n'a cependant pas pu être trouvée. Elle a disparu lors des travaux de modification de la façade. À l'étage supérieur, à l'intérieur, au niveau du nouvel escalier, on retrouve des vestiges de voûtes d'arêtes ajoutées par la suite qui laisse supposer l'installation tardive d'une chapelle.

La découverte la plus spectaculaire a été réalisée par les archéologues alors qu'ils trouvèrent pendant l'exploration du sol l'ancien rez-de chaussée de la tour. Certainement que lors d'un incendie en 1689, l'étage inférieur fut recouvert, puis au cours du temps oublié. Cet étage nouvellement découvert est un témoignage important de l'architecture du haut Moyen-Âge avec des modifications lors du Moyen-Âge tardif. De la première phase de construction émanent un pilier imposant et des amorces de voûtes ainsi que des fenêtres, des niches et un escalier en colimaçon qui permettait certainement d'accéder à tout le bâtiment.

Lors du Moyen-Âge tardif, ce rez-de-chaussée d'origine a été transformé en cave parce que le niveau environnant était devenu nettement plus élevé suite à des aplanissement de déblais. On abaissa le niveau intérieur du sol et réalisa dans le coin sud-est une entrée de cave. C'est de cette époque que remontent la chape de ciment rouge encore présente aujourd'hui ainsi que le puits de réserve au sol. Sous ce niveau, on retrouve des couches romaines. Dans le cadre de la restauration actuelle, cet étage nouvellement découvert a été aménagé pour permettre les visites.

Informations supplémentaires

Dans ce bâtiment se trouve le bureau de l'état civil.