Trèves pour Tous

Belvédère du Petrisberg

Plus votre propre horizon est large, mieux vous pourrez relever les défis. Pour les Romains, les défis rencontrés en 30 avant J.-C. se tenaient sur deux jambes et répondaient au nom de Trévires. Même une vingtaine d'années après la guerre des Gaules, la tribu celtique ne pouvait pas vraiment accepter le fait qu'elle faisait désormais partie de l'Empire romain, et, compte tenu de la guerre civile entre Octavien (qui allait fonder la ville de Trèves sous son nom ultérieur d'Auguste en 17 avant J.-C.) et Marc Antoine. Mais Octavien savait comment maintenir les Trévires sous le joug. Ici sur le Petrisberg, avec sa vue spectaculaire sur toute la vallée de la Moselle de Trèves, il a fait construire un camp militaire de 50 hectares pouvant accueillir plus de 10 000 soldats. Après seulement quelques mois, le soulèvement est terminé et les Romains ont démantelé à nouveau la plus grande partie du camp.
En savoir plus
L'altitude et la topographie du site sont naturellement restées attractives. Au Moyen Âge, comme c'est le cas aujourd'hui, le vin était cultivé sur les coteaux de Kürenz et Olewig. Près de 2000 ans après que les Romains ont eu stationné leurs soldats sur le Petrisberg, la Wehrmacht allemande a fait de même et a également installé sur la colline en 1936 une zone militaire et un camp de prisonniers de guerre, où l'écrivain français Jean-Paul Sartre a été interné parmi d’autres. Aujourd'hui, rien ne rappelle cette période sombre. De nombreux bâtiments militaires ont été démolis, d'autres convertis en immeubles de bureaux et d'habitation.

Et la vue panoramique ? Elle est restée.  Et on peut particulièrement bien l'apprécier aujourd'hui, avec les vignes à nos pieds et un horizon qui s'étend jusqu'au Luxembourg les jours de beau temps.

Un incontournable pour les : clairvoyants. Pèlerins panoramiques. Pique-niqueurs. Amoureux et romantiques.

Panorama : 80%
Amplitude : 60%
Perspective : 100%

 
CHUT ! SECRET D’INITIES :
Incidemment, le belvédère du Petrisberg est populairement connu sous le nom de 'Knutschkurve' (« le coin des étreintes »). Il vous appartient de décider quel projet personnel vous tirerez de ces informations !