Codex Egberti - © Wissenschaftliche Bibliothek der Stadt Trier
Trèves pour Tous

Le Codex Egberti

Quiconque devenait archevêque de Trèves au Moyen Âge avait de facto bien mené sa barque, en termes de carrière. Une place dans les livres d'histoire était, - moyennant une bonne gestion et l'une ou l'autre idée novatrice -, aussi bonne que certaine. Les idées de l'archevêque Egbert ont été plus que cela pendant 16 ans. Entre 977 et 993, l’affairé passionné d'art a installé un scriptorium dans le monastère Saint-Maximin, dans lequel travaillaient désormais plusieurs maîtres du métier, - le soi-disant « maître du 'Registrum Gregorii' », était même un véritable génie de l'enluminure de son temps. Certaines des 60 miniatures, dont la plupart illustrent des extraits des Évangiles, proviennent de lui. Cela fait du Codex Egberti l’évangéliaire enluminé comportant le cycle le plus ancien et le plus complet des scènes de la vie de Jésus-Christ dans un seul livre, et l'un des manuscrits les plus célèbres au monde.
En savoir plus
On suppose que le codex a été créé pour l'usage personnel d'Egbert lorsqu'il célébrait la messe dans la cathédrale. En tant que soi-disant livre des Péricopes, le codex contenait ces extraits des évangiles qui étaient lus durant l’office religieux pendant une année liturgique. Plus tard, Egbert a fait don du codex à l'église Saint-Paulin, où il a été utilisé jusqu'au XVIIIe siècle, avant de faire partie de la collection de la bibliothèque municipale. Aujourd'hui, il est conservé dans le « Trésor » et fait référence à l'énorme soutien d'Egbert pour l'enluminure de son époque. Sa place dans les livres d'histoire lui est plus qu'accordée !

Jusqu'en juillet 2024, le Codex Egberti ne pourra pas être admiré dans l'original de la Schatzkmmer, car il sera exposé en prêt à Constance dans le cadre de l'exposition du Land de Bade-Wurtemberg. À partir de la mi-août, les personnes intéressées pourront à nouveau admirer le codex dans le trésor de Trèves.
L'évangéliaire Ada, inscrit au patrimoine mondial, n'est pas concerné et reste exposé.



Un incontournable pour les : fidèles de la Bible. Amoureux des livres. Amateurs de dorures. Fans du Moyen Âge et des-choses-importantes-de-préférence-toujours-manuscrites.

Patrimoine documentaire mondial de l'UNESCO : 100%
Effet whaou : 80%
Éclat de l’or : 20%


CHUT ! SECRET D’INITIES :
La main d’or d'Egbert en matière de promotion artistique était également une évidence dans le domaine de l'orfèvrerie. L'atelier Egbert qui portait son nom a produit certaines des pièces les plus importantes de la période ottonienne après 977. L'une de ses œuvres principales peut aujourd'hui être admirée dans le trésor de la cathédrale : l'autel portatif de Saint André avec un pied d'or presque grandeur nature sur son couvercle. Il se réfère à la sandale de l'apôtre André, dont la semelle se trouve dans le reliquaire en forme de boîte. Orné de pierres précieuses et d'ivoire, de perles et d'émail, l'autel portatif est un chef-d'œuvre étincelant qu'il ne faut pas manquer, - tout comme le reliquaire en croix élaboré, également créé sous Egbert. Des visites guidées sont également possibles ici. De plus amples informations sont disponibles sur le site www.dominformation.de.


Voici la visite virtuelle du trésor de la bibliothèque de la ville

Horaires

Régulier:
Du mardi au dimanche: de 10 h 00 à 17 h 00 (également les jours fériés).

Frais d'entrée

Adultes: 5,00 €
Réduit *: 3,00 €
Enfants (moins de 10 ans): gratuit
Etudiant (en classe): 1,00 €
Familles **: 8,00 €

* Etudiants, étudiants, seniors à partir de 65 ans, enfants de 10 à 18 ans, personnes handicapées
** 1-2 adultes et enfants jusqu'à 18 ans

Audioguide / application
En plus des visites avec audioguide en allemand, français, anglais et néerlandais, une application à télécharger est proposée moyennant un supplément.
Utiliser le guide audio 2,00 €
Téléchargez l'application du guide: 2,00 €

Contact

Schatzkammer der Stadtbibliothek Trier
Weberbach 25
54290 Trèves

Tél. +49 (0)651 718-1427
www.stadtbibliothek-weberbach.de