- © S-F/shutterstock.com
Trèves pour Tous

Musée des Transports de Trèves

En 1903, l’émeute à Trèves est grande : les chevaux doivent disparaître ! L'année précédente, la ville avait repris l’exploitation du tram à traction hippomobile de Trèves, qui traversait Trèves en deux lignes depuis 1890. Il s’agissait alors de remplacer la traction hippomobile par une traction électrique. Impensable pour les habitants de Trèves, car ils craignaient que le centre historique de la ville ne soit défiguré par ces « nouveaux machins ». Néanmoins, la ville l'a emporté, a converti l'exploitation deux ans plus tard et a étendu le réseau ferroviaire.
En savoir plus
Aujourd'hui, les habitants de Trèves se souviennent avec nostalgie de l'époque où les trams électriques circulaient encore dans le centre-ville, - leur exploitation ayant été interrompue en 1951. Les trolleybus ont également disparu du paysage urbain depuis 1970. Cependant, pour une renaissance du bon vieux temps, c’est le musée des Transports qui est responsable. Ouvert en 2005, il montre, par exemple, l’équipement de tous les contrôleurs du siècle passé : uniformes et casquettes à visière, pinces à poinçonner et changeurs de billets, radios portatives, insignes et anciennes fiches horaires. Le musée, géré par les services publics de Trèves « Trier Stadtwerke » en coopération avec les membres de l’association « Straßenbahnervereins Trier 1924 e.V. », est ouvert sur demande et constitue un véritable trésor pour tous les amateurs de modes de transport bus et rail.

Un incontournable pour les : contrôleurs du dimanche. Conducteurs de locomotive. Amoureux des uniformes et nostalgiques.

Intérêt particulier : 40%
Hobby : 60%
Service conforme à la réglementation : 0%


CHUT ! SECRET D'INITIES :
                                                                                                                                                                                                                                                La plus ancienne pièce exposée est une portion de rail de 1903 - il y a même un fer à cheval d’un cheval qui tirait l’un des trams. Un autre point fort est le bus oldtimer de 1962, qui propose même des voyages spéciaux pour les groupes de passionnés. Les demandes en valent la peine !

Horaires d'ouvertures

Heures d'ouverture et visites guidées sur rendez-vous.

Frais d'entrée et contact

La visite du musée est gratuite, un don pour l'agrandissement du musée est demandé.

Contact
Michael Felgenhauer
Stadtwerke Trier
Gottbillstraße 13-15
54294 Trèves
Tél. + 49 (0) 651717-3371